Une rentrée scolaire étrange

Le mois d’août touche à sa fin et avec un atyphique Septembre tout près, avec la présence du coronavirus et une grande incertitude pour la rentrée scolaire avec securité pour notres enfants.

Revenir à l’école chaque année est un grand changement pour les plus petits. C’est un grand changement pour ceux qui commencent la première année, en particulier pour ceux qui n’ont pas fréquenté la maternelle.

Ce n’est pas non plus facile pour ceux qui reviennent à la routine après un été de loisirs et de détente.

Cette année, aux peurs habituelles et à la paresse pour revenir à la routine, il faut en ajouter une beaucoup plus sérieuse: la peur d’être infecté par le Coronavirus.

Beaucoup d’entre nous, parents, s’inquiètent de l’inactivité de l’administration pour assurer un retour à l’école dans des conditions «sûres», même si nous trouvons cette tâche vraiment difficile quand elle n’est pas pratiquement impossible.

Cependant, dans ce cas, deux droits fondamentaux s’affrontent: d’une part, le droit à l’éducation et d’autre part, le droit à l’intégrité physique.

Bien sûr, ce n’est pas une tâche facile de choisir entre l’un de ces droits et ce que nous aimerions, c’est que les deux puissent être exercés en même temps sans aucune difficulté supplémentaire, mais la rentrée scolaire se rapproche de plus en plus et il ne semble pas que l’enseignement présentiel soit posible avec total sécurité.

Toutefois nous voulons vous donner une série de conseils comme si la rentrée scolaire était juste une autre routine cette année et en espérant que finalement tout s’ecoule a la meilleure façon possible dans la nouvelle normalité.

Mentalize nous de la rentrée:

Nous devons anticiper et rompre progressivement avec la routine de la détente et des loisirs acquis pendant les mois d’été et de beau temps. Il est recommandé d’en parler aux enfants au moins une semaine avant le début, pour adapter les routines et les horaires, petit à petit et d’une manière douce et plausible. De cette façon, il ne sera pas aussi traumatisant pour son corps et son esprit.

Cette année en particulier, nous devrions être très prudents dans nos discussions et ne pas les impliquer dans nos craintes concernant le coronavirus pour ne pas ajouter une autre préoccupation à leur incertitude.

2.- Ne pas acquérir de mauvaises habitudes en été

Comme nous l’avons dit, la période de congé par excellence est l’été, et nous et les enfants aimons se détendre, jouer, se laisser emporter et vivre plus la fête en allongeant les horaires avec les plus longues journées ensoleillées. Ce conseil à ce stade est peut-être trop serré ou déplacé, mais il est important que nous gardions des limites pendant l’été, car s’ils sont trop petits, alors ils auront beaucoup de mal à changer.

3.- Toujours optimistes

Il convient de créer une atmosphère positive et joyeuse pour bannir les idées négatives et l’abattement. Vous pouvez détourner votre attention comme vous reverrez vos amis, aller à des cours de seniors, re-dessiner, etc. Ils doivent être des messages positifs et optimistes pour améliorer l’environnement et créer une bonne prédisposition.

4.- S’impliquer

Vous pouvez acheter et acquérir pendant l’été une partie du matériel scolaire, sac à dos, étui, peinture, en leur laissant choisir ceux qu’ils aiment. De cette façon, nous allons les impliquer aussi et gagner en confiance et l’envie de retourner à l’école avec leurs personnages préférés de la télévision.

5.- Anticiper

Si pour quelque raison que ce soit, il y a un changement d’école, prof, camarades, nous allons de tout son environnement. Dans ce cas, le mieux est de les accompagner jusqu’à leur nouvelle salle de classe. Vous pouvez aussi aller quelques jours plus tôt à l’école, faire le voyage pour le rendre plus familier et ainsi vous éveiller moins d’insécurité et de peur le jour du début. Il est recommandé si vous avez la possibilité de visiter les différentes installations, salles de classe, couloirs, patio, salles de bains, etc. avec quelqu’un de l’école pour connaître à fond le nouvel environnement.

6.- Le premier jour vaut tout

Quand arrive au moment d’entrer et aussi le jour d’avant, je suis sûr qu’il y a des nerfs, ça se voit au petit déjeuner et dans les possibles pleurs, cris et coups de pied. La meilleure chose à faire est d’accompagner les enfants jusqu’à l’entrée et de parler à d’autres parents, enfants et amis pour briser la glace et faire revenir ces relations si elles n’ont pas été vues tout l’été ou si c’est le premier jour qu’il est dans cette école.

Avec cette série de conseils simples ou des conseils, vous pouvez faire beaucoup mieux et de cette façon, le retour ne sera pas aussi traumatisant pour eux ou pour nous que nous manquerons aussi les premiers jours. Nous espérons que le virus ne perturbera pas le retour à l’école de manière significative, car il s’agit de communautés.

Pour fermer l’article comme d’habitude, nous vous rappelons que la saison entre dans les derniers mois et de nouveaux produits et de haute qualité “made in spain” et premières marques d’hygiène pour le bébé arrivent. Pour que vous puissiez choisir  votre panier bébé ou vous pouvez choisir parmi l’un de nos gâteaux de couches .En outre, vous pouvez créer votre cadeau de naissance parfait avec nos broderies et imprimés.. Comme toujours les meilleures marques aux meilleurs prix, pour que la pente ne soit pas si difficile! À bientôt, prenez soin de vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *